mercredi 24 février 2010

"L'appétit de la mort" (éditions Clapàs, 2009)

J’ai publié un deuxième recueil L’appétit de la mort toujours aux éditions Clapàs en octobre 2009. Celui-ci est accompagné de créations originales de Lydie Arickx, artiste contemporain reconnue.


Quelques retours d’auteurs :

« L’Appétit de la mort est une œuvre fascinante par la rigueur de l’écriture, l’économie verbale qui me fait penser au mot de Guillevic : « Ecrire un poème, c’est sculpter du silence ». Par le mystère qui prend ici ou là l’initiative du discours et qui fait froid dans le dos. Deux vers taillés dans le silex (j’ai l’embarras du choix…) comme ceux-là « Il ne restait plus personne / pour rentrer ce bois mort » en disent plus et le disent mieux qu’une lente et laborieuse méditation sur la souffrance et la solitude. Et que cet itinéraire déchirant s’achève dans la lumière, voilà de quoi s’émerveiller. » (Serge Wellens, la citation sert de préface)

  • « Le thème est certes tragique, morbide, mais il nous parle avec une certaine force de notre mort, avec une émotion maîtrisée et des pointes d’humour noir. » (Jean Joubert)
  • « Je vous redis tout l'intérêt que j'ai eu à lire vos poèmes écrits sur un sujet si difficile, douloureux surtout, celui du suicide, ce tragique « appétit de la mort ». J'ai trouvé très pertinente la scansion de ces poèmes par le rappel des '7 péchés capitaux' - inversés, pour finalement être évidés, renversés à nouveau, sublimés dans "l'amour divin". » (Sylvie Germain)
  • « J’apprécie la concision et la juste place du mot choisi. Curieusement, ton écriture m’a rappelé un ami peintre qui avançait dans son tableau à coup de petites touches calculées et précises. (…) J’aime ce fil sans rupture. Et les illustrations sont tout-à-fait adéquates. A vrai dire, elles « n’illustrent pas », elles épousent le texte, libres. » (Albert Rouet)
  • « Face à ce qui est décousu de sens, non pas comprendre mais nommer. Ce que vous nommez et la manière dont vous le nommez est une imparable attestation de poète et d’homme. » (Marie-Noëlle Agniau)
  • « C'est un très beau recueil à l'écriture forte et précise, et au sujet difficile... une sorte de diamant. Bref, le genre de choses qu'on aurait aimé écrire soi-même. » (Thierry Piet)
  • « Je dois vous dire que, si dur que soit le sujet traité, vous avez vraiment une très belle écriture et que vous êtes sur une bonne et belle voie. » (François Cassingena)


Quelques retours d’éditeurs :

  • « Je vous remercie de m’avoir adressé cet ensemble, dont j’ai aimé la teneur et la retenue formelle » (Yves Di Manno, directeur de la collection poésie chez Flammarion)
  • « Toutes mes excuses pour une réponse si tardive à votre envoi de manuscrit qui me plaît bien » (Louis Dubost, ex-directeur des édition l’idéee bleue)
  • « Il y a une puissance dans cette écriture et nous y sommes sensibles. » (Philippe Tancelin, directeur littéraire chez L’Harmattan)
  • « Votre terriblement beau recueil l'appétit de la mort ne me poussera pas au suicide. » (Christophe Liron, directeur des éditions Clapàs)

1 commentaire: