mercredi 23 juin 2010

Poèmes dans la revue "7 à dire", n°41, mai-juin 2010

Le boucher visionnaire
(extraits)


Chambre froide
lit nuptial de la mort
où des chairs offertes
exposent leurs crochets

*

Dans la faïence verte
s’est imprimée
toute la compassion
d’une carcasse
aux yeux vidés

*

Gorge tranchée par une étoile
d’où a jailli
le sang lacté d’une promesse

*

Sur le reflet
d’un couteau
le boucher devine sa faim
et la langue du bœuf
qui parle en lui

*

Carcasse ouverte
trouée par le silence
de ceux qui caressent la mort

4 commentaires: